Disneyland Paris, le 18/12/2016

C'est hier, samedi 17 décembre 2016, que notre attraction Big Thunder Mountain si convoitée à enfin réouvert ses portes. A cette occasion la gazette "Thunder Mesa Daily Messenger" a été offerte aux tous premiers visiteurs de la mine!

Si vous avez malheureusement manqué ce rendez-vous il est alors possible de vous consoler en consultant les 4 pages de cette gazette magnifiquement réussie!

Thunderide.com vous propose de les telecharger en Pdf haute définition ci-dessous.

Cliquez sur l'image

Continuer sur le site

Disneyland Paris, le 02/12/2016

Une visite très attendue de Big Thunder Mountain était organisée ce vendredi 02 décembre afin de rendre compte sur la réhabilitation commencée il y a plus d'un an et prenant fin dans quelques jours.

Avant de rentrer dans les détails de cette visite d'un peu plus d'une heure sur place, je tenais d'abord à remercier et féliciter Disneyland Paris pour avoir organisé ce type d'événement qui valorise non seulement l'attraction et l'entreprise mais qui permet aussi aux fans et à la presse de pouvoir accéder à des lieux convoités mais habituellement interdits aux visiteurs ainsi qu'à des informations étonnantes!

Nous sommes donc 7 invités pour cette visite très spéciale. Celle-ci débute alors au niveau de la gare de stockage des trains en retrait de la gare principale. L'accès y est sécurisé, nous devons pointer nos noms sur une liste préétablie. Il sera alors obligatoire de chausser des bottes, enfiler un gilet jaune (le mien sera garni de la mention "Imagineering Eurodisney" la classe!) et un casque de chantier!



C'est alors avec un immense plaisir que nous sommes accueillis part Beth Clapperton (Directrice Artistique) et Bjorn Heerwagen (Production & Installation Manager) qui figurent parmi les personnes les plus importantes et décisionnaires pour le déroulement des opérations de réhabilitation de Big Thunder Mountain ainsi que pour son environnement immédiat (geysers, berges, Wilderness isle etc ...)

Nous sommes prêts, c'est parti! Nous passons devant deux trains flambant neufs sortis de leur garage, les autres sont à l'abri derrière les portes transparentes du grand bâtiment. Les trains sont beaux et complets, les locomotives comportent toutes leurs accessoires comme leurs cloches, leurs cheminées et leurs numéros, exception faite des grandes roues rouges d'origine équipant les locomotives que je n'ai pas pu retrouver sur ces trains...mais il reste encore quelques jours, alors gardons espoir!  Nous longeons la voie des trains vers la gare principale, prenons l'escalier réservé au Fast Pass et descendons dans la gare.

Il est très étonnant de rentrer dans ce lieu sans son brouhaha habituel, sans remarquer les arrêts et les départs incessants des trains sur les deux voies. Aujourd'hui ce sont des cartons, des fils électriques et des ouvriers qui emplissent ces lieux. Ce sont là les derniers préparatifs avant la réouverture, les finitions d'un long travail en amont. Rien de bien nouveau visuellement au niveau de la plateforme d'embarquement si ce n'est évidemment un nettoyage important, une remise en valeur des accessoires et l'éclairage qui a été revu pour la quasi totalité de l'édifice.

C'est dans cette gare que la "tour" est présente, le cerveau en quelque sorte de la gestion des trains sur la montagne.
Nous apprendrons plus tard que le plus gros travail à ce niveau fut dédié au Ride System, c'est-à-dire au système de gestion du circuit. Cela n'est évidemment pas visible pour les visiteurs mais l'expérience n'en sera que plus réussie et confortable et diminuera le nombre potentiel de pannes.
Les intrusions seront bien moins fréquentes, et quand bien même cela arriverait, les remises en route seront bien plus rapides. C'est un point très positif, un gros coup de jeunesse pour le système devenu capricieux ces dernières années. Les 5 trains pourront arpenter la montagne simultanément et sans encombre désormais! On l'espère en tous cas!

Beth et Bjorn nous emmènent ensuite dans le tunnel que le train empreinte au tout début de son périple.
Les lumières de travail sont actives, nous ne découvrirons pas le show en action ce jour, dommage mais nous auront tous le plaisir d'en profiter à partir du 17 décembre!
De ce fait il est très étrange de marcher dans le tunnel passant sous River of the Farwest avec lumières de travail allumées. Les parois sont peintes en noir de façon à ne rien remarquer lorsque nous passons avec le train.
Juste avant de commencer l'ascension, là où le train s'accroche avec grand fracas à la chaîne du lift A, je remarque que les murs ont été insonorisés avec de la laine de roche colorée de noir, ce qui devrait diminuer considérablement le bruit dû à l'effet de résonance!
Le groupe empreinte alors le grand escalier longeant les rails du premier lift. Beth saisit l'occasion de nous refaire un point sur la storyline de cette partie de l'attraction. C'est ici dans cette grotte baptisée "Grotto", où les mineurs ont laissé un peu de leur matériel, que l'on pourra contempler à nouveau les effets des mofettes colorées en contre-bas. Tous les effets seront présents avec un éclairage revu le plus souvent à la Led.
Une fois de plus le silence des lieux rompt avec ce que nous vivons habituellement ici!






Tous sortis du lift A, nous tournons de suite sur la gauche. C'est ici pour moi la plus grosse surprise de cette journée: la montagne est resplendissante, propre et soigneusement colorée. Je ne me souvenais plus l'avoir retrouvée dans cet état originel depuis bien longtemps. Le fait de s'y déplacer à pieds permet de constater que rien n'a été oublié, les moindres recoins des 15.000 m² de roches artificielles ont étés nettoyés, repeints et hydrofugés; c'est considérable quand on comprend que cela représente l'équivalent de 2,5 terrains de football chiffonnés en relief et parfois haut perchés!




Longeant "Forboding Gorge" quelque chose m'interpelle tout de suite en regardant en direction de Coyote Canyon, il s'agit du retour des coyotes au poil doux et propre! Ils ne sont plus deux mais trois désormais! Je vous laisse la surprise de découvrir l'emplacement de l'ajout. Il s'agit du coyote de Rainbow Arch qui a déménagé et a rejoint sa meute 25 ans plus tard!

Nous faisons une halte dans le second virage, juste au dessus de "Dumped Ore Cart Bend". Nous sommes impressionnés par les dimensions de la structure qu'il est difficile d'appréhender lorsque nous sommes dans le train et sa course folle. Encore une fois le travail effectué par les équipes est remarquable. Il aura fallu 3 entreprises et quelques alpinistes pour redonner des couleurs chatoyantes aux rochers.





Beth nous explique que les petits cactus disséminés ça et là sont tous neufs (le rendu est très réussi, et même en les regardant de très près, je ne ferais pas la différence avec un cactus réel) Beth avoue également avoir passé beaucoup de temps à trouver une entreprise capable de créer ce genre d'accessoire! (Il faut savoir qu'auparavant de véritables cactus étaient placés dans et sur la montagne durant les mois les plus chauds - ou les moins froids - comme vous voulez. Il s'agissait d'une collection de 200 cactus offerts par une certaine Mme Deguerce depuis 1992).




Continuons la visite le long des rails. Nous arrivons alors sous l'arbre à opossums. Celui-ci est remis à neuf, mais il ne tournera plus lors du passage des trains!




A ce moment précis nous pouvons alors apercevoir pour la première fois les geysers sur la rive en face de nous. Il y a de quoi se réjouir, c'est tout simplement magnifique et réaliste. La palette de couleur a été revue, cela semble plus chaud et plus vivant. Nous aspirons prendre de la hauteur pour mieux contempler cette zone qui a tellement été mise à l'écart depuis 1996. Cela fait vraiment plaisir à voir!

C'est aussi depuis cet endroit que nous pouvons voir la rivière remplie de son eau propre et aux reflets légèrement azurés minimisés par le temps très gris de ce jour.
Bjorn nous confie que la décision de vider la rivière pour la grande réhabilitation fut l'objet d'un très long débat dans les bureaux d'imagineering.  Celui-ci aurait pris 3 semaines rien que pour être acté ! Mais à l'évidence, c'était la chose la plus judicieuse et importante à réaliser. Il faudra alors encore trois semaines et plusieurs étapes pour réaliser cette grosse opération de vidange.

Si vous aimez les anecdotes, je vous fais part de celle-ci: Qu'avez-vous retrouvé au fond de la rivière après l'avoir vidée de ses 50.000 litres? Réponse de Beth: Rien de très étonnant si ce n'est quelques centaines de téléphones portables (certainement tombés des SteamBoats), des milliers de casquettes et... une imprimante! Voilà qui nous aura bien fait sourire!






Nous quittons l'arbre à opossums et gagnons doucement le Splash down. Sur le chemin nous remarquons les détails apportés aux ravines sur la gauche et en contrebas du pont en bois. Beaucoup de gravier neuf a été apporté dans la montagne, notamment autour des nouvelles plantations. De l'autre côté de la berge, nous voyons le Phantom Manor et bien entendu ce qui est caché derrière les palissades. Le pont amenant au cimetière de Boot Hill est en cours de remplacement. Dans la Storyline il enjambe la faille sismique qui se prolonge jusqu'à la chute du Splash Down, là où les rails lèchent la surface de l'eau.

Venons-y au Splash Down! C'est une zone de la montagne qui a subit pas mal de changements lors des travaux. Premier gros changement: la disparition des deux baraquements nécessaires au système photographique. En 1994 le système disponible pour cette tâche était très encombrant. Aujourd'hui le tout réside dans une boîte aussi grande qu'une machine à laver! Il suffit d'un flash et d'un appareil de capture. Il s'agit donc bien de la grosse boîte en bois déposée au pied de la tourelle de distribution des minerais, là où en 2011 fut retiré la structure en bois supportant une grosse poulie et des déversoirs. Cette zone du circuit est très riche en accessoires (bâtons de dynamite, outils, etc...), Des gravures "Thunder Mesa" sont présentes sur les tonneaux et les caisses sur la plateforme affaissée et également du côté opposé de la rivière! Qui aurait le temps de remarquer ces détails depuis le train? Je les félicite pour cela car nous savons que la richesse des détails fait le succès des parcs Disney. Il ne fallait pas faire l'impasse sur le sujet et Beth et Bjorn l'ont bien compris.




L'effet incontournable de cette zone reste la projection d'eau au passage des trains. Celui-ci est entièrement neuf et fonctionnel.

Nous prenons à gauche et atteignons Mill Camp. Ici, tout a été refait à neuf, il y a même des ajouts d'accessoires. Les deux mules et la chèvre sont bien de retour, le linge suspendu à la corde est d'une couleur bien vive, les outils sont présents tout le long du chemin bordant les cabanes avant l'ascension du lift B. C'est un régal pour les yeux, et même si nous n'avons pas pu voir les machines à vapeur en action lors de cette visite, je sais que les derniers tests de fumée sont très prometteurs.






Beth nous rappelle que tous ces accessoires ont été chinés dans l'ouest américain par Pat Burke durant deux années et il s'agit d'un véritable musée à ciel ouvert composé de 1500 accessoires véritables ayant tous une histoire. On n'imagine pas les frais de transport pour le rapatriement souligne Beth!
C'est ici que l'on apprend également que TOUS les arbres et arbustes ont été remplacés par des nouveaux à la taille plus appropriée et ceci afin de rendre justice à la proportion souhaitée de la montagne.





Nous passons sous Head Frame à hauteur de Upper Mill Building et prenons l'escalier du lift B afin d'atteindre l'endroit le plus sympathique pour contempler le reste de l'attraction et Frontierland. Il est vrai que la vue vaut le détour, et même si nous y avons tous droit depuis le train, y passer quelques minutes est un vrai privilège.




Curieux comme je suis, je remarque que tous les boîtiers et consoles électriques dissimulés dans les cavités rocheuses sont neuf. Je me rends compte une fois sur les lieux à quel point cette réhabilitation a été profonde et remarquable.

La visite se poursuit vers Spiral Butte, puis Broken Butte Trestle. Ici rien de nouveau si ce n'est que tout est bien plus propre et éclairci qu'avant!
Retour dans le centre de la montagne au niveau de Cactus Canyon, nous croisons le wagonnet renversé et qui a perdu son chargement en contrebas du virage nous surplombant. Il est bien plus grand qu'on ne le pense lorsque l'on est à côté!





Nous marchons maintenant en direction de Head Knocker Tunnel avant de gagner le virage juste avant le lift C. Cet endroit est important, nous y faisons un arrêt pour écouter Bjorn et Beth dans une ambiance plutôt calme avec le bruit des cascades que nous pouvons enfin revoir fonctionner avec grand plaisir de l'autre côté sur Wilderness Isle. Mais c'est surtout ici que les visiteurs seront le plus surpris lors de la nouvelle aventure.





Le Lift C, c'est une scène extraordinaire, complètement revue! Outre les accessoires ajoutés à l'entrée du lift, une somme d'effets et de projections nous attendent. Beth nous explique la succession d'effets lors de l'ascension. Je pense qu'il nous faudra plusieurs dizaines de traversées pour appréhender la totalité des détails! C'est ce qu'on aime le plus!  Nous n'avons pas pu voir le show en fonctionnement mais simplement les installations et leurs descriptions. C'est donc ici que sera la plus grosse surprise!

A ce propos, le passage dans le lift sera accompagné de fumées denses (effet que n'avions plus depuis des années hélas...) Pour ce faire, il aura fallu installer deux grosses cuves de RN2 à proximité du village de Pocahontas. J'ignorais que la partie visible des cuves ne représentaient qu'un tiers de leurs hauteurs, les deux tiers restants sont enterrés! Celles-ci mesurent près de cinq mètres de hauteur et devront être réapprovisionnées tous les 10 jours environ. C'est dire les effets que nous aurons derrière! Pour amener ce gaz vers la montagne, 175 mètres de tuyauterie sous vide auront été nécessaires, dont une partie passant dans le fond de la rivière. Enfin, un bâtiment thémé est en cours de construction autour de ces cuves. Il n'aura pas de toiture pour des raisons pratiques.

Nous sortons du lift C, pour nous rendre une dernière fois à ciel ouvert sur la montagne. Cette attraction est vraiment démesurée lorsque vous êtes dessus! Nous avons parcouru à ce moment 850 mètres et nous dirigeons vers la Bat Cave après avoir traversé le Bear River Trestle très impressionnant et très haut au dessus de la rivière. Sur les flancs de la montagne nous retrouvons les cactus tout neuf dont Beth nous avait parlé auparavant. A ce moment nous entendons des tests audio qui ont lieux lors des procédures d'évacuation.





Dans la Bat Cave l'ambiance se transforme très rapidement. Les rails s'engouffrent dans le ventre de la mine, les parois sont noires et nous observons les chauves-souris accrochées au plafond. L'éclairage ayant été revu, il est fort probable que l'expérience soit bien plus intense qu'auparavant.
Dans le virage sous terrain je croise la fameuse cloche que seuls les plus vieux comme moi auront connus lorsqu'elle fonctionnait! Elle donnait une ambiance de vitesse et de "stress" lorsque le train passait à pleine vitesse dans l'obscurité! J'ignore si cet effet sera de retour!




Nous remontons le lift D très raide. Le groupe se dirige vers le tout dernier virage, l'occasion d'observer le nichoir géant pour 5 oiseaux aux noms commençant par la lettre "P" dans lequel des éléments de sécurités supplémentaires ont été installés.



Dernier passage en gare sur la voie de gauche. Nous terminerons notre agréable visite sur le chemin de la sortie officielle de l'attraction. C'est là que Beth et Bjorn répondront à nos dernières questions sur cette grande réhabilitation.

Il aura fallu ressortir les anciens plans 3D de la montagne de 1986 pour informer et donner les consignes aux entreprises actuelles. Ce ne fut pas une mince affaire tant par l'aspect étriqué de la montagne et la somme d'éléments techniques qu'elle renferme. Le projet de faire revivre Big Thunder Mountain 25 ans plus tard fut un véritable défi, mais surtout un honneur pour Beth Clapperton et Bjorn Heerwagen. Le défi semble réalisé! Félicitations!

Ce que l'on retiendra de cette année de transformation:

La sécurité est une priorité et celle-ci a été revue et renforcée grâce aux organes du circuit qui ont été remplacés. Il s'agit des freins, des capteurs, des consoles, de la gestion informatisée du ride et des procédures générales. Cela doit faire chuter considérablement les pannes et les temps de remise en fonctionnement de l'attraction.
La montagne a été entièrement nettoyée, repeinte et hydrofugée par 3 entreprises.
Les effets sont tous de retour, voire même plus nombreux qu'à l'origine (à l'exception des opossums tournoyant sur leur branche et de la cloche retentissant dans le dernier tunnel)
Les éclairages ont été entièrement revus.
Les accessoires ont été valorisés et remis en état.
Les châssis des trains sont neufs.
Une scène dans le lift C avec FX importants a été ajoutée.
Et surtout, la storyline d'origine à été conservée, ce que je tiens à féliciter.

Vivement le 17/12 pour vivre cette nouvelle aventure!
Enfin,  pour les impatients, des Soft Openings auront lieux à partir du 09/12 dans l'après midi.





Je remercie une fois de plus Disneyland Paris et ses équipes pour rendre possible cette nouvelle aventure, qui, à la vue des travaux réalisés, s'annonce plus exaltante que jamais.

 

 

Actualité ancienne:

... En attendant impatiemment une toute nouvelle aventure promise !

Big Thunder Mountain est actuellement fermée au public pour une longue période s'étalant du 2 novembre 2015 au 16 décembre 2016.Il s'agit de sa plus grande réhabilitation depuis son ouverture officielle le 12 avril 1992 à Disneyland® Paris !

A cette occasion, les "Rivers of the Far West" sont asséchées pour un nettoyage profond et pour faciliter l'accès à la montagne. C'est une grande première! En conséquence, les bateaux à aubes "Molly Brown" et "Mark Twain" restent immobiles durant cette période... Le cimetière de Boot Hill, à Phantom manor, est également fermé.

Pourquoi cette grande réhabilitation?

  En plus d'un rafraichissement complet de la structure (nettoyage, peinture, nouveau système de sécurité etc.) une information officielle nous indique la refonte de la scène finale, dans le dernier lift, où les nouveaux effets nous plongeront dans une série d'explosions et de lumières. Voici l'artwork ci-contre!

Découvrez un peu plus d'informations dans la vidéo officielle de Disneyland paris, présentant les grandes réhabiliations du parc pour l'année en cours.

 

Suivez notre actualité (photos, vidéos, informations) sur notre page facebook!

Retour